• Postérités

    Les œuvres vouées à la postérité sont celles qui traversent les époques, qui rencontrent plusieurs générations de lecteurs, les œuvres qui ont toutes les qualités pour vivre un siècle en prenant de jolies rides.

  • contours du jour qui vient leonora miano bibliolingus blog livre

    Contours du jour qui vient
    Léonora Miano
    Éditions Plon
    2006

     

    En un mot

    Après L’Intérieur de la nuit et Les Aubes écarlates, ce 3e roman clôt magistralement la trilogie du Mboasu. Dans un récit à la première personne, Musango raconte à sa mère qui l’a chassée comment elle se défait des emprises sectaires. Musango, dont l’histoire est allégorique, donne aussi bien corps aux aspirations intimes de chacun·e d’entre nous qu’à l’histoire de l’Afrique.

    « On m’a dit qu’elle s’appelait Musango, et que sa mère l’avait chassée en l’accusant de sorcellerie1. »

    Au Mboasu, pays centrafricain imaginaire, le mysticisme est la réponse à tous les maux engendrés par la guerre civile. Certain·e·s profitent de la crise économique et identitaire pour fonder des mouvements religieux sectaires. Il·elle·s attirent tant les plus démuni·e·s, désespéré·e·s des malheurs qui s’abattent sur eux·elles, que les personnes aisées en quête de sens.

    Musango, la petite fille recueillie par Ayané dans Les Aubes écarlates, a été chassée par sa mère après le décès du père. Comme tant d’autres parents désespérés en cette période d’obscurantisme, sa mère semble avoir décelé chez elle l’esprit du mal, mais c’est en vérité un prétexte mystique pour abandonner ses enfants lorsqu’on n’a plus les moyens de les nourrir.

    Musango, laissée pour morte, est kidnappée par une bande d’adolescents et vendue à une secte qui fait son commerce sur les candidat·e·s qui « font l’Europe », les migrant·e·s. La secte se voit confier de jeunes filles qui sont « préparées » à faire la traversée : pendant plusieurs mois, elles sont soumises par des rituels « religieux » incluant souvent des abus sexuels dans le but de les vouer à la prostitution une fois arrivées en Europe — si elles y parviennent.

    Rencontre avec le livre

    L’un des nombreux talents de Léonora Miano est d’écrire des romans qui se lisent à plusieurs niveaux : si Contours du jour qui vient porte un regard lucide sur l’histoire de l’Afrique, il n’en est pas moins un roman profondément intime sur la relation à la mère.

    Chaque roman de Léonora Miano porte sur un aspect particulier des maux qui avilissent l’Afrique et l’empêchent de s’émanciper, de se construire une identité. Selon l’auteure, le fait de passer sous silence les milliers de meurtres de la traite humaine et du colonialisme interdit le peuple africain de se projeter dans l’avenir. Il lui faut se souvenir de ses blessures, ne pas oublier ses ancêtres morts, pour les dépasser et être résilient.

    Mais Contours du jour qui vient, au-delà de la portée historique, est l’une des œuvres les plus fortes que j’ai lues sur la relation à la mère et le pouvoir de transmission. Dans un récit à la première personne, Musango s’adresse à sa mère en utilisant le « tu », ce qui décuple la puissance du texte. À celle qui n’a pas su l’aimer, elle lui raconte comment elle combat l’ombre qui l’entoure, comment elle prend sa vie en main, se déleste des souffrances du passé, de celles de sa mère, et tente finalement de se mettre elle-même au monde.

    La voix puissante de Musango incarne autant l’histoire intime de chacun·e d’entre nous que l’histoire de l’Afrique. J’ai adoré ce roman, tout comme l’ensemble de l’œuvre de Léonora Miano.

    « Je veux te pardonner, mère, et accepter que ce soit toi la fillette égarée qui n’a jamais grandi. Je veux te pardonner, et remonter avec toi le fleuve houleux de tes peines d’enfant2. »

    De la même auteure

    l'interieur de la nuit leonora miano bibliolingus blog livre

    L'Intérieur de la nuit

    (premier volume de la trilogie)

    les aubes écarlates miano bibliolingus livre blog Les Aubes écarlates
    tels des astres eteints miano bibliolingus livre blog Tels des astres éteints crepuscule du tourment miano bibliolingus Crépuscule du tourment

    Lisez aussi

    Histoire d'Awu Justine Mintsa bibliolingus blog livre

    Histoire d'Awu
    Justine Mintsa

    (Gabon)

    petit pays gael faye bibliolingus blog livre

    Petit pays
    Gaël Faye

    (Burundi et Rwanda)

    les maquisards hemley boum bibliolingus

    Les Maquisards
    Hemley Boum

    (Cameroun)

    francafrique la famille recomposee survie bibliolingus

    Françafrique, la famille recomposée
    Association Survie

    1. Page 32. -2. Page 143.

    Contours du jour qui vient
    Léonora Miano
    Éditions Plon
    2006
    280 pages
    18 euros

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    2 commentaires
  • 200e chronique !retour a cayro dorothy allison bibliolingus blog livre

    Retour à Cayro
    Dorothy Allison
    Éditions Belfond
    1999

     

    En un mot

    Retour à Cayro raconte la « rédemption » d’une femme qui, après dix ans d’absence, récupère ses filles auprès de son ex-mari qui la battait. Un grand roman, un roman « total », qui rend hommage à la femme et à son émancipation.

    « Tout ce qu’elle possédait, c’était le besoin de protéger ses filles1. »

    « J’ai essayé de toutes mes forces d’être une bonne mère. J’ai arrêté de boire, j’ai pris soin de vous, mais il y a quelque chose que je n’ai pas bien fait. Aucune de vous ne semble savoir qui elle est ni à quel point je l’aime2. »

    1981. Randall vient de mourir dans un accident de la route. Il était le leader d’un groupe de rock, Mud Dog, et l’ex-copain de Delia qui en était la chanteuse. À sa mort, Delia décide de quitter la Californie pour retourner dans son pays d’origine : la Géorgie, à l’autre bout des États-Unis. Ni une ni deux, Delia avale des milliers de kilomètres et entraîne dans son sillage sa fille Cissy contre son gré.

    Delia a une histoire difficile. Dix ans auparavant, elle a quitté la petite ville de Cayro, Géorgie, pour échapper aux coups de son mari Clint, mais elle lui a laissé ses deux petites filles Amanda et Dede. Pendant dix ans, Delia a noyé sa culpabilité dans le blues, l’alcool et la défonce, mais elle va désormais tout tenter pour récupérer ses filles et réparer ce qui a été détruit. Sauf qu’à Cayro, elle n’est pas la bienvenue : elle est la putain qui a abandonné ses petites pour faire de la musique.

    Rencontre avec le livre

    Retour à Cayro est un roman total, d’une sensibilité extrême, terriblement dur et humain. J’ai été littéralement happée, j’ai adoré les personnages qui lui donnent tant de puissance. Les relations familiales, l’émancipation féminine et sexuelle, la bigoterie, le tout sur fond de musique rock des années 1970, traversent le roman de parts en parts.

    Comment le décrire ? Face aux événements tragiques, il n’y a pas de place pour la poésie ou le pathos ! Le parcours de Delia et sa force sont fascinants. J’ai été désarçonnée par ses filles qui ont grandi dans l’austérité, qui ont une telle carapace qu’elles n’ont pas appris à aimer ni à capter les signes d’amour. Comment surmonte-on les souffrances du passé ? Les surmonte-on un jour ? Quelles adultes les filles de Delia vont-elles devenir dans cette famille en miettes ?

    Retour à Cayro est un roman dur, intense, complet, et d’une rare beauté, que je ne saurais que vous recommander. J’ai 9 pages de citations et de réflexions autour de ce roman, mais je ne veux pas trop en dire pour ne pas gâcher votre découverte ! Un vrai coup au cœur pour cette 200e chronique !

    De la même auteure

    L'histoire de Bone Dorothy Allison Bibliolingus

    L'Histoire de Bone

       

    Lisez aussi

    Dandy Richard Krawiec Bibliolingus

    Dandy

    Richard Krawiec  

    La Tête hors de l'eau Dan Fante

    La Tête hors de l'eau

    Dan Fante

    le coeur au ventre maricourt bibliolingus

    Le Coeur au ventre

    Thierry Maricourt

       

    1. Page 81. -2. Page 434.

    Retour à Cayro
    Traduit par Michèle Valencia
    Dorothy Allison

    Éditions Belfond
    1999
    456 pages

    Bibliolingus

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique