• Quelques ombres ≡ Pierre Charras

    Quelques ombres Pierre Charras

     

     

    Quelques ombres

    Pierre Charras

    Le Dilettante

    2007


     

     

     

    Les Lauriers

    « Je » est un comédien, un comédien qui a poli les planches depuis plusieurs dizaines d’années. Un homme sûr de lui, peut-être un peu pédant, beaucoup macho. Le voilà qui se rend à la cérémonie des Lauriers qui va décerner le prix du meilleur comédien, auquel il pense prétendre à qui de droit, lui, un tragédien de grande renommée. Mais la cérémonie, qui dure, lui laisse tout le loisir d’étudier l’assemblée réunie ce soir. Il porte un regard désabusé sur le petit milieu du théâtre où tous les artistes se connaissent, rivalisent de talents et d’hypocrisie. Les prétendants sont si nombreux ! Il est si difficile de pénétrer dans la sphère, et si facile d’être oublié dès qu’on n’a plus les pieds sur scène. Et la cérémonie, quelle mascarade. Chacun se revendique de la plus grande authenticité lors des remerciements, alors qu’en secret il n’y a pas un seul comédien qui ne se soit entraîné, devant son miroir...

    Pour finir

    Il est si facile de se glisser dans la peau des personnages de Pierre Charras ! Dans Quelques ombres, un recueil de huit nouvelles, il parvient à brosser des portraits en des temps très courts, s’attachant aux petits détails, à des instants fugaces. Pierre Charras s’inspire du quotidien, des faits divers, de la vie parisienne, comme les gens qu’on croise dans le métro et dont on essaie d’imaginer leur vie, leur métier, leurs loisirs.

    Mais toujours, dans les petits et les grands événements qu’il raconte, il y a peu de choses qui commencent, et surtout beaucoup de choses qui se terminent dans un grand vertige. Il nous parle de l’amour, de la vie, de la mort, mais il le fait bien. Rendez-vous, Pas d’école et surtout, La Toilette, sont des nouvelles troublantes, dont on se souvient plusieurs mois après avoir refermé le livre.

    Un beau moment de lecture, qui ne doit pas faire peur à ceux qui sont réfractaires aux nouvelles !

    Du même auteur

    Dix-neuf secondes Pierre Charras

     

     Dix-neuf secondes

     dans Éphémères
       

     

     

     

    Du même éditeur

    Le Club des caméléons Milan Dargent

    Le Club des caméléons

    Milan Dargent

    dans Éphémères

    On s'habitue aux fins du monde Martin Page

    On s'habitue aux fins du monde

    Martin Page

    dans Oubliettes

     

     

     

    D'autres recueils de nouvelles

    Jusqu'ici tout va bien Collectif Bibliolingus Jusqu'ici tout va bien
    Collectif
    Côté cour Leandro Avalos Blacha Côté cour
    Leandro Avalos Blacha
    Protégeons les hérissons Bordaçarre Bibliolingus Protégeons les hérissons
    Olivier Bordaçarre
       

     

    Quelques ombres

    Pierre Charras

    Le Dilettante

    2007

    192 pages 

    16 euros  

     

    Bibliolingus

    « Les Renards pâles ≡ Yannick HaenelMonde sans oiseaux ≡ Karin Serres »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :