• Un bourgeois tout petit petit ≡ Vincenzo Cerami

    un-bourgois-tout-petit-petit.gif

     

     Un bourgeois
    tout petit petit

    Vincenzo Cerami
    Le Serpent à plumes
    2006

     

     

    « Tu débuteras juste
    où moi je suis arrivé»

    Après trente ans de labeur, Giovanni Vivaldi a quitté sa famille pour vivre à Rome. Il est propriétaire d’un appartement, marié à une femme qu’il traite en bon macho italien qu’il est, et occupe une certaine position sociale au sein du département des retraites du ministère. Soucieux de la réussite professionnelle, Giovanni n’a qu’un souhait : que son fils commence sa carrière là où lui va bientôt la terminer : au ministère. 

    « Que pouvons-nous désirer de plus ?... Nous sommes vieux, maintenant. Tout ce que nous voulons, c’est mourir en paix, la conscience tranquille2. »  

    Giovanni, en fonctionnaire arrivé, vit d’ambition et de petitesse. Prêt à tout pour favoriser son fils au concours d’entrée du ministère, il fait jouer ses relations d’importance pour obtenir le sujet avant le jour des examens… Homme de peu ou homme de rien, les ambitions de Giovanni vont se briser.

    C’est ainsi que Vincenzo Cerami nous embarque de surprises en rebondissements dans ce petit roman – par la forme, par le prix, par le destin de son bourgeois décidément petit petit – débordant d’ironie et de situations cocasses.

    De la comédie qui singe le petit bourgeois suffisant et mesquin, on dérape sur l’histoire dramatique de l’homme bercé d’ambitions dont Vincenzo Cerami pointe la vacuité.

    Pour finir

    Il est de ces livres qu’on n’ose pas trop raconter. Quand d’autres travaillent davantage la forme et le style, Vincenzo Cerami fait un tour de force en rassemblant en moins de deux cents pages le suspense, l’humour, le cynisme et la cruauté aussi.

    Quant à la collection de poche Motifs du Serpent à plumes, c’est un bijou du livre. En plus d’une ligne éditoriale cohérente et de qualité, les ouvrages sont esthétiques, portés par une forte identité visuelle et un confort de lecture maîtrisé, le tout pour le prix modique du livre de poche.

    N’oubliez pas, le prix du livre est le même dans tous les points de vente, alors autant acheter le vôtre chez un libraire indépendant qui vous guidera dans vos choix de lecture.

    Lisez aussi

    La Proie Irène Némirovsky Bibliolingus

    La Proie

    Irène Némirovsky

    dans Postérités

    L'Homme au marteau Jean Meckert Bibliolingus

    L’Homme au marteau

    Jean Meckert

    dans Postérités

    Les Coups Jean Meckert Bibliolingus

    Les Coups

    Jean Meckert

    dans Postérités

       

    1. Page 10.  -2. Idem.

     Un bourgeois tout petit petit

    Un borghese piccolo, piccolo (titre original)

    Vincenzo Cerami

    Traduit de l’italien par Gérard Hug

    Éditions Le Serpent à plumes

    Collection Motifs n°249

    2006

    208 pages 

    7,50 €  

    Bibliolingus

     

    « Édition. L'envers du décor ≡ Martine ProsperSur la plage de Chesil ≡ Ian McEwan »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :