• En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté ≡ Collectif

    En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté Collectif Bibliolingus

    En finir avec les idées fausses sur les pauvres
    et la pauvreté

    Association ATD Quart Monde
    Éditions de l’Atelier
    2014

     

    S’ils sont pauvres, c’est de leur faute

    « On peut gagner plus avec le RSA qu’avec le SMIC. »
    « Les immigrés prennent des emplois aux Français. »
    « N’importe qui peut se retrouver un jour dans la rue. »
    « La protection sociale creuse la dette publique. »
    « Pour réduire le chômage et la pauvreté, il faut baisser les cotisations sociales. »
    « On paie trop d’impôts. »

    Ce livre, aussi petit qu’un poche, est pourtant un texte essentiel contre les préjugés sur les pauvres. Aides sociales, travail, impôts, logement, éducation, dette publique, immigration, Roms… Il décortique plus de 100 idées reçues sur les pauvres eux-mêmes, mais aussi sur les « solutions » économiques et sociales pour lutter contre la pauvreté en s’appuyant sur des études internationales.

    En temps de crise, les médias et les pouvoirs publics invoquent la nécessité de l’austérité pour réduire la « dette publique ». Or, l’austérité est un cercle vicieux : en décourageant les aides et la protection sociales, le pouvoir d’achat et la consommation diminuent, ce qui entraîne une baisse de la demande économique, et donc une hausse du chômage… Ce sont les mêmes qui érigent le PIB, la croissance et la consommation en sacro-saints indicateurs de richesses et de bonheur collectif. Mais la richesse et le bonheur sont ailleurs, ils sont en nous, entre nous.

    Rédigé par ATD Quart Monde avec la collaboration et le soutien de 46 organisations et associationsEn finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté est un appel à la solidarité et à l’estime de l’autre : un ouvrage fondamental à tout citoyen !

     

    Les participants

    Les partenaires : Amicale du Sud, Amnesty International France, Apprentis d’Auteuil, CFDT, CGT, Cimade, CNAF, CNCDH, Défenseur des droits, Emmaüs, FNARS, FSCF, Grande Loge de France, Grande Loge Féminine de France, MAN, Médecins du Monde, MSA, NDH, Ordre de Malte, Scouts et Guides de France, Secours Catholique, SNES.

    Les organismes qui ont soutenu le projet : Advocacy France, AFEV, AFI Centre social, ANPAA, Appel national, CCSC, CMJCF, CMR, Enseignement catholique, Fonds CMU, GFEN, GIDE, LDH, MOuvement Colibris, MRAP, Petits Frères des pauvres, Secours islamique, SNC, SNMPMI, Société de Saint-Vincent-de-Paul, Solidarité Paysans, UNAFO, Unapp, Vacances et familles.

     

    l’acheter ?

    En l’achetant sur alterlibris.fr (c’est mon association), vous diffuserez l’ouvrage et soutiendrez ATD Quart Monde, AlterLibris, ainsi que toutes les associations qu’AlterLibris représente. Vous le trouverez également en librairie et chez la plupart des partenaires.

     

    Lisez aussi

    Un job pour tous Christophe Deltombe Bibliolingus Un job pour tous
    Christophe Deltombe
    dans Essais
     Ecologie et cultures populaires Paul Ariès Bibliolingus Écologie et cultures populaires
    Paul Ariès
    dans Essais
     Les Echoués Pascal Manoukian Bibliolingus Les Échoués
    Pascal Manoukian
    dans Postérités
       + Plein de romans sur Bibliolingus traitent de la pauvreté et de la précarité.

     

    En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté
    Jean-Christophe Sarrot, Bert Luyts et Marie-France Zimmer
    Association ATD Quart Monde et collectif
    Éditions de l’Atelier
    2014
    224 pages
    5 euros 

    Bibliolingus

    « À l'honneur... la littérature brésilienneRetour aux mots sauvages ≡ Thierry Beinstingel »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 22 Février 2015 à 20:29
    Alex-Mot-à-Mots

    Il n'est pas en vante dans toutes les bonnes librairies ?

    2
    Lundi 23 Février 2015 à 13:31

    Si, je le précise dans la dernière phrase de mon article, ce qui soutiendrait les librairies indépendantes ;) Mais j'indique aussi qu'en l'achetant par d'autres biais tu soutiens entièrement le milieu associatif !

    3
    Vendredi 27 Février 2015 à 14:41
    La biblio de Gany

    Je ne vais pas tomber dans les propos anti-capitalistes, mais cela me fait rire quand tous ces gens parlent d'austérité et de se serrer la ceinture alors qu'il n'y a aucune limite dans la rétribution des actionnaires Leur seul "mérite" : avoir pris des risques en finançant. Mais ils n'ont pas trempé la chemise ni fourni le moindre effort hormis spéculer. Et quand on pense à tous ces "grands" qui cumulent des postes de haut niveau et qui sont payés des centaines de milliers d'euros alors qu'ils ne fournissent pas plus de 24 heures d'énergie en une journée ni n'ont un cerveau dont l'efficacité est 100 fois supérieur aux nôtres (rien n'a été prouvé à ce jour); il y a de quoi râler. Tu l'auras compris, ce livre m'intéresse beaucoup ! Existe-il en version numérique?

    4
    Mardi 3 Mars 2015 à 14:17

    Coucou !

    Je suis ô combien totalement d'accord avec toi ! La question est : à quel moment les peuples trouveront-ils cette situation assez insupportable pour agir ? Et par agir, j'entends aussi ne pas agir : faire du boycott et mieux choisir ses "fournisseurs" au quotidien.

    Sinon, il n'y a pas de version numérique à ma connaissance ! Tu demandes ça pour ton voyage, qui te contraint à ne prendre que la liseuse ? Le livre est tout petit, comme un poche, et il fait 200 gr.

    A plus !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :