• Terroristes ≡ Marc Trévidic

    terroristes marc trevidic bibliolingus blog livre

    Terroristes
    Les 7 piliers de la déraison
    Marc Trévidic
    J. C. Lattès
    2013


    En un mot

    Marc Trévidic a mis à profit sa position de juge antiterroriste pour mettre en perspective l’histoire du djihadisme sur les trente dernières années. Malgré quelques aspects qui m’ont dérangés, il propose une lecture instructive et probablement incontournable pour mieux appréhender le sujet.

    « Le phénomène du "Jihad individuel" est très éloigné de l’image du "loup solitaire"1. »

    Marc Trévidic, juge antiterroriste, met à profit son expérience pour rendre compte des mutations du fanatisme religieux, appelé « terrorisme » par les médias. Il revient sur les caractéristiques des organisations djihadistes en groupuscules des années 1980-2010, et notamment sur l’époque où les États-Unis ont fait alliance avec les mudjahidin pour lutter contre l’Union soviétique en Tchétchénie, avant que cette alliance ne se retourne contre le monde occidental. Il soulève aussi l’hypocrisie de l’alliance avec les pays comme le Qatar et l’Arabie saoudite avec lesquels l’Occident collabore par intérêt économique. Puis Marc Trévidic observe les évolutions vers un djihad plus individuel, parfois qualifié de « terrorisme domestique », comme l’affaire Mohamed Merah à Toulouse en mars 2012, qui a été un choc pour la plupart d’entre nous.

    Marc Trévidic a l’honnêteté de reconnaître que la police a été dépassée par cette nouvelle forme de « radicalisme » qui est plus difficile à déceler. Il s’interroge sur le positionnement ambigu de la police vis-à-vis des jeunes qui partent faire le jihad ou la hijra : faut-il les laisser partir en Syrie ? Faut-il les pénaliser en prévention, en mode Minority report (vous devinez mon avis sur la question) ? Quelles sont les limites entre le respect de la liberté individuelle et la sécurité du pays ?

    Rencontre avec le livre

    Le point fort du livre de Marc Trévidic est sans conteste sa position dans les rouages de la justice, car il connaît bien son sujet et fait l’effort de mettre en perspective le djihadisme sur les trente dernières décennies. Mais à mon sens, il témoigne aussi d’une certaine désinvolture envers les trajectoires individuelles, les jeunes des « banlieues », les femmes mujahidaat (« C’était assez compliqué sans qu’elles s’en mêlent2 », probablement parce qu’il doit être désabusé par la situation.

    Marc Trévidic a glissé dans son récit quelques interludes reprenant des histoires personnelles qui m’ont laissé perplexes, non pas sur le fond mais sur la forme. Par exemple, j’ai trouvé déplacé d’écrire un récit à la première personne (fictif ? rapporté ?)  d’une mère désemparée face à son fils issu de la culture chrétienne qui s’est converti à l’islam et est décédé en Syrie. Je pense qu’une note d’intention aurait rendu le propos moins dérangeant. Un autre exemple déroutant est celui qui montre le goût de Marc Trévidic pour le roman, car il semble avoir pris plaisir, le temps d’un de ces interludes, à entrer avec humour dans la tête de Reagan qui a conclu la vente d’armes avec les moudjahidin, et Ben Laden en particulier. Je n’ai pas accroché à ces parties fictionnelles, auxquelles j’ai préféré la retranscription simple du journal de bord d’un moudjahidin en 2001.

    Au final, si cet ouvrage comporte quelques aspects qui m’ont dérangé, la position de l’auteur en fait tout de même une lecture instructive et incontournable pour mieux appréhender le sujet. Je conseille de la compléter par d’autres : on trouvera davantage l’histoire humaine et authentique dans les témoignages recueillis par Thomson, et davantage l’aspect sociologique et politique dans le texte de Gilles Kepel dont je vous parlerai bientôt.

    Lisez aussi

    les francais djihadistes david thomson bibliolingus

    Les Français jihadistes

    David Thomson

    ce que tient ta main droite manoukian bibliolingus blog livre

    Ce que tient ta main droite t'appartient

    Pascal Manoukian

    Nous aurons de l'or Jean-Eric Boulin

    Nous aurons de l'or

    Jean-Eric Boulin

    terreur dans l'hexagone gilles kepel bibliolingus 

    Terreur dans l'Hexagone

    Gilles Kepel

    l'attentat yasmina khadra bibliolingus blog livre

    L'Attentat

    Yasmina Khadra

       

    Regardez aussi

    Marc Trévidic s’exprime le 14 novembre 2015.

     

    1. Page 55. -2. page 131.

    Terroristes
    Les 7 piliers de la déraison
    Marc Trévidic

    J. C. Lattès
    Collection Essais et documents
    2013
    220 pages
    18 euros (dispo en poche)

    Bibliolingus

    « Contours du jour qui vient ≡ Léonora MianoPurge ≡ Sofi Oksanen »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 12 Mai à 13:10
    Alex-Mot-à-Mots

    J'attends tes prochains billets, alors.

      • Dimanche 14 Mai à 17:26

        Il y aura prochainement celui de Gilles Kepel ;) Mais je reconnais que je suis une tortue du blog ;)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :