• Protégeons les hérissons Bordaçarre Bibliolingus

     

    Protégeons les hérissons
    suivi de Jeunesse de plomb
    Olivier Bordaçarre
    Éditions Antidata
    2014



    En un mot

    11 personnages racontent leurs derniers instants après avoir croisé la route de deux jeunes filles meurtrières.

    « Respiration très difficile, vertiges, panique. Très gênée qu’elle m’observe en train de mourir1. »

    Protégeons les hérissons et Jeunesse de plomb sont deux petits textes très poignants. Ils racontent, chacun d’une manière très originale et librement adaptée, un même fait divers sanglant de 1994 mettant en scène un jeune couple meurtrier, l’affaire Rey-Maupin.

    Dans Protégeons les hérissons, 11 personnages racontent leurs derniers instants après avoir croisé la route de deux jeunes filles meurtrières. J’ai trouvé ces moments de lecture très intimes, très violents (attention aux âmes sensibles), mais empreints d’humour et de tendresse aussi car, notre nature humaine belliqueuse et carnassière nous fait oublier les pauvres hérissons qui n’ont rien demandé que de vivre en paix.

    Dans Jeunesse de plomb, l’histoire est plus fidèle au fait réel, elle est racontée à rebours jusqu’aux prémisses. Le récit est intense jusqu’à la dernière page, car il révèle, derrière l’horreur et l’escalade de violence, cet amour éternel et inconditionnel de l’adolescence − « je ferai tout pour toi, absolument tout » − que nous avons tous ressenti un jour.

    Pour finir

    Un tout petit bouquin qui m’a laissé sur le carreau ! C’est peut-être le contexte très violent dans lequel nous évoluons, mais j’ai été secouée par cette lecture (j’ai même du faire une pause pour me remettre du choc des premières pages). La construction est habile, le mot est bien placé, le rythme est adapté à chaque protagoniste. En quelques lignes, Olivier Bordaçarre place son personnage et donne à voir son intimité, sans se départir du trait d’humour cher aux très belles éditions Antidata (l’ouvrage est disponible sur la boutique en ligne de mon association).

    Je n’en dirai pas plus tant les textes sont courts, mais ce sont deux très beaux textes que je recommande, et qui montrent combien la nouvelle est un genre adapté aux thrillers.

    Du même auteur

    accidents olivier bordacarre bibliolingus blog livre Accidents    

    Lisez aussi

    Dix-neuf secondes Pierre Charras Bibliolingus

    Dix-neuf secondes

    Pierre Charras

    Jusqu'ici tout va bien Collectif Bibliolingus

    Jusqu'ici tout va bien

    Collectif


    1. Page 7.

    Protégeons les hérissons
    suivi de Jeunesse de plomb
    Olivier Bordaçarre
    Éditions Antidata
    2014
    60 pages
    6,50 euros

    Bibliolingus

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    5 commentaires
  • Rentree litteraire 2015 BibliolingusIls savent tout de vous Levison Bibliolingus

     

     

    Ils savent tout de vous
    Iain Levison
    Éditions Liana Levi
    2015

     

    En un mot

    Le flic Jared Snowe découvre qu’il peut lire dans les pensées des gens. En même temps, Denny Brooks, condamné à mort et lui aussi victime du même symptôme, est libéré par le gouvernement pour une mission top secrète.

    « Vous avez un don, Jared1. »

    Dans le Michigan, Jared Snowe, le flic typique du genre « Je suis entré dans la police pour rendre le monde meilleur2 », désireux de faire respecter la loi, découvre qu’il a le pouvoir de lire dans les pensées des gens. Il lui aura fallu cinq minutes pour en apprendre plus sur les désirs et les orientations sexuelles de ses collègues qu’en plusieurs années de carrière ! Mais très vite, après la surprise de posséder ce don, la question essentielle se pose : comment utiliser ses pouvoirs en tant que flic ?

    « Faire sortir un mec du couloir de la mort ça n’est pas vraiment ordinaire, si3 ? »

    Denny Brooks, condamné à mort dans l’Oklahoma pour meurtre, possède lui aussi ses dons de télépathie qui semblent intéresser le FBI… Une cellule spéciale et ultra-secrète veut l’engager pour une mission  diplomatique. Qui sont ces “ils” du titre ? Les télépathes, ou bien cette cellule secrète qui semble déjà tout savoir sur lui ?

     

    Pour finir

    Ils savent tout de vous, encore un livre de Iain Levison qui fait mouche : à la fois drôle, voire cynique, fluide et dénonciateur.

    Drôle parce qu’en alternant les points de vue dans un récit rondement mené, il rend certaines situations délicieuses entre ceux qui lisent dans les pensées et ceux qui ne le peuvent pas. Avec les personnages de Jared Snowe et Denny Brooks, il met le flic et le voleur dans le même camp, celui de la télépathie. Et forcément, cela fait des étincelles. Le récit est marrant, mais empreint de cynisme car c’est toujours aux dépens du système américain que l’auteur s’emploie à démonter dans chacun de ses romans (comme Obama, page 164).

    Il aborde des thèmes particulièrement intéressants. Outre les thèmes propres à l’oeuvre de Iain Levison, tous corrélés aux dérives du capitalisme (les inégalités sociales, le racisme, la ségrégation spatiale…), deux fils rouge encadrent ce roman.

    Le premier est la surveillance généralisée : à quel moment la protection du citoyen par la surveillance devient-elle contrôle, voyeurisme et atteinte à la vie privée ? Jusqu’où la société ira-t-elle dans l’espionnage des faits et gestes des citoyens, pour des actions prétendument terroristes, grâce aux ordis, aux téléphones, aux drônes ? Les possibilités démentielles et effrayantes ne relèvent pas de la science-fiction.

    Le second fil rouge est la désobéissance civile. Effectivement, chez Levison, il y a cette idée que les individus sont contraints de tordre leur morale pour s’adapter à la société (s’en sortir, avoir un travail et de l’argent, ) et qu’ils se retrouvent absorbés dans les normes du système, adhérant complètement à la non-morale du système.

    Je pense qu’il critique l’obéissance aveugle, les individus chez qui le comportement d’agent de la société (qui respecte les lois) prend le dessus sur le comportement du citoyen (qui respecte la morale). Dans le roman, Terry Dyer et David Kelly sont la démonstration parfaite des hommes-machines qui ont entièrement assimilé les ordres de la hiérarchie, faisant fi de leur jugement personnel et de leur libre-arbitre. Mais Iain Levison ne dénonce pas la stupidité de ces personnes-là, mais le fait qu’elles n’ont pas d’autre choix que d’obéir si elles veulent rester intégrées à la société (conserver leur travail et leur argent). C’est ce fil rouge qu’on retrouve dans ses autres livres, car Iain Levison préfère donner la parole aux opprimés, à ses personnages toujours en rade et confrontés à des métiers difficiles pour des salaires pourris, qui se retrouvent à opprimer leur prochain parce que cela fait partie de leur métier.

    En plus d’être un roman très agréable, Ils savent tout de vous aborde des thématiques passionnantes : Iain Levison est un auteur que j’apprécie particulièrement depuis les débuts de Bibliolingus !

     

    Du même auteur

    tribulations-dun-precaire-levison-bibliolingus Tribulations d'un précaire  trois-hommes-deux-chiens-et-une-langouste-bibliolingus Trois hommes, deux chiens et une langouste

    1. Page 91. -2. Page 194. -3. Page 81.

     

    Ils savent tout de vous
    (Mindreader, titre original)
    Traduit de l’anglais (États-Unis) par Fanchita Gonzalez Batlle
    Iain Levison
    Liana Levi
    2015
    240 pages
    18 euros

    Bibliolingus

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique